Michael Schumacher,
l’ironie du destin

Cinq ans depuis sa chute à ski

Michael Schumacher, l'ironie du destin

Voici cinq ans, la vie du septuple champion du monde de Formule 1 basculait. Sérieusement touché au crâne lors d’une chute à ski en vacances à Méribel (Savoie) le 29 décembre 2013, l’Allemand n’est plus apparu en public depuis lors, sa famille restreignant au possible les détails quant à son état de santé.

Diverses spéculations au sujet du pilote le plus titré de F1 ont par conséquent inondé les médias, certains internautes l’annonçant même décédé. A presque 50 ans, cap qu’il passera le 3 janvier prochain, Schumi est pourtant toujours bien vivant, mais dépend de soins onéreux et d’une équipe de médecins constamment à son chevet, et ce dans le plus grand secret.

Après avoir vécu à 300 km/h pendant dix-neuf ans, sillonnant les circuits du monde entier et multipliant par ailleurs les sports à risque, c’est ironiquement un accident de ski à faible allure qui l’a mis au tapis. Sans pour autant l’envoyer six pieds sous terre car “c’est un battant et il n’abandonnera pas”, rappelait encore son épouse Corinna le mois dernier.

Depuis leur union en 1995 elle a mis ses intérêts de côté au profit de son mari, le suivant autour du monde, mais elle ne pensait pas devoir prolonger ce rôle. Aujourd'hui, la championne d’équitation épaule, soutient et assiste le Kaiser dans la bataille la plus compliquée qu’il ait eu à livrer.

Réservé aux abonnés


Pas encore abonné ?


Lisez l'article gratuitement avec notre offre
"Premier mois gratuit"

0€ le 1er mois puis 9,99 €
par mois sans engagement

Déjà abonné ?